Le groupe Coviabilité socio-écologique a pour objectif d’intégrer les contributions des différents gdrs qui traitent différentes facettes de ce paradigme vers une formalisation et impact sociétal de cette science. Ce thème est central à l’unité et donc se retrouve décliné dans les différents enjeux thématiques et méthodologiques. L’enjeu de ce groupe est de développer à travers le partage de cas d’études résultants des différents GDRS, une stratégie d’analyse de la coviabilité sur sites, ainsi qu’une méthodologie de son évaluation, et de définition d’indicateurs. L’approche envisagée est la création d’un réseau qui serait animé par des ateliers sur plusieurs sites pilotes avec comme objectif l’évaluation de la viabilité des systèmes sociaux et de la viabilité des systèmes écologiques à travers leurs interactions : niveau de pression (capacité de charge), pratiques sociales (des systèmes d’exploitation et de prélèvement) – effets, modalités des régulations existantes, état des milieux, niveaux de péjoration de la biodiversité, ontologie des rapports des sociétés à leur environnement (représentations socio-cognitives), etc. La méthodologie se réalisera autour de la relation entre : Diagnostic, Enjeux, Régulation, Modélisation autour du Seuil-curseur de coviabilité : DERM-S comme grille de lecture et disposition d’analyse de la coviabilité territoriale.

MOTS CLES
PUBLICATIONS
PROJETS DE RECHERCHE