Le projet EASIMES vise à améliorer la compréhension des conditions environnementales qui influencent la transmission du paludisme dans les environnements forestiers à l’est du Myanmar afin d’améliorer la micro-stratification et les outils de surveillance active utilisés par les programmes de contrôle et/ou d’élimination.

Ce projet permettra d’élaborer une carte précise (usage et couverture du sol) des environnements autour des villages et des lieux de déplacement des populations et des changements saisonniers à partir de données de télédétection confirmées par des enquêtes de terrain. Cette base de données environnementale sera utilisée pour analyser les relations entre les environnements/paysages et les données épidémiologiques sur le paludisme ainsi que les données entomologiques recueillies par le Malaria Elimination Task Force Program. Les risques de persistance ou de résurgence du paludisme et le risque entomologique associé à différents types d’environnements seront quantifiés. Ces informations seront intégrées dans un système de surveillance, qui sera développé pour aider les agents de santé à évaluer dans l’espace et le temps les conditions appropriées de la transmission du paludisme et à mieux gérer les actions de lutte.

Des cartes de risques seront produites et combinées afin de déterminer certains types de stratégie pour une année ou une saison de transmission donnée. Le système de surveillance sera utilisé pour mener des interventions réactives afin d’accélérer la diminution de la transmission de Plasmodium falciparum ou de prévenir sa résurgence. La compréhension des relations entre la persistance de Plasmodium vivax et les conditions environnementales contribuera également à façonner les mesures de lutte contre le paludisme à Plasmodium vivax.