Parmi les ressources énergétiques naturelles disponibles le solaire photovoltaïque semble être l’une des solutions les plus prometteuses grâce à sa bonne répartition sur l’ensemble de la planète et en Guyane. Cependant, le caractère aléatoire et intermittent de la ressource solaire crée des risques d’instabilité du réseau électrique et limite pour l’instant le recours à l’énergie photovoltaïque (PV), particulièrement dans les réseaux insulaires et non inter-connectés comme celui de Guyane.
Le projet SPESIS vise à répondre à la question suivante : comment peut-on améliorer les estimations et prédictions d’ensoleillement en zone intertropicale de façon à augmenter le taux de pénétration dans le réseau électrique de cette énergie renouvelable sans compromettre la stabilité du réseau ?

La réponse à cette problématique est l’objet de différents axes de recherche :

  • Conception d’algorithmes capables d’assurer le transfert d’échelle de données météorologiques globales vers des données météorologiques locales via le modèle méso-échelle WRF (Weather Research Forecast)
  • Elaboration de modèles physiques et statistiques de prédiction de l’ensoleillement sur le plateau des Guyanes, et d’une méthode combinant les prédictions physiques et statistique
  • Conception d’un modèle de prédiction de la production d’électricité photovoltaïque
  • Conception de scénarios de production d’électricité photovoltaïque
  • Création d’un dispositif intelligent d’aide à l’intégration de la production d’électricité photovoltaïque