Du fait de position géographique, l’île de La Réunion est régulièrement atteinte par des cyclones tropicaux (ou d’autres événements présentant de très fortes intensités et cumuls pluviométriques). Ces épisodes de pluie et de vent extrêmes conduisent à des crues rapides et très intenses dont les dégâts économiques et humains peuvent être très importants. Dans un contexte général de changement climatique, plusieurs facteurs alarmants semblent indiquer une sensibilité accrue de La Réunion au risque cyclonique (élargissement de la ceinture tropicale, migration vers les pôles des maxima d’intensité cyclonique, élévation de la température de la mer qui pourrait augmenter l’énergie disponible pour les cyclones).

Le projet RenovRisk – Transferts a donc pour but d’étudier ces risques naturels associés aux cyclones et qui touchent le territoire réunionnais. Il se focalisera plus particulièrement sur la zone-atelier de travail du massif du Maïdo située à l’ouest de l’île. Les ravines de ce massif sont alimentées par les précipitations cycloniques et leurs comportements hydrologiques sont encore mal compris malgré les risques extrêmes de crues éclairs et d’inondations sur la bande côtière.