Copyright 2019 - copyright UMR ESPACE-DEV - 2017

Parution de l'ouvrage Biodiversity, a pressing need for action in Oceania. Noumea

IRD Couverture 2 Biodiversity a pressing need for action in oceaniaL'UMR Espace-Dev a contribué* à l'ouvrage Biodiversity, a pressing need for action in Oceania. Noumea, corédigé à l'issue de l'atelier IPBES-Océanie organisé en juin dernier à Nouméa sous l'impulsion entre  autres de la direction de l'IRD, du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et de la CPS. Catherine Sabinot( UMR Espace-Dev), Jean-Brice Herrenschmidt, chercheur associé de l'UMR Hervé Jourdant (UMR IMBE, IRD) ont co-organisé l'atelier "Aires protégées" et Gilbert David y participait en tant que spécialiste des aires protégées et du Pacifique.

L'ouvrage a été présenté àla 29e conférence du PROE qui s'est tenue à Apia début septembre 2019. L'ensemble des recommandations formulées par les experts réunis en juin à Nouméa et réunies dans le livret édité en langue anglaise, ont été adoptées dans leur globalité parles pays et territoires membres de la Région.Les membres ont également pris acte de la pertinence de porter à l'IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) la nécessité d'un regard plus spécifique sur l'Océanie et ont approuvé la soumission des recommandations aux différents forums internationaux de l'agenda 2020.

Cet ouvrage sera présenté dans plusieurs conférences internationales comme le One planet summit.

* Protected and managed terrestrial and marine areas. In: Payri C. E. et Vidal E. (Eds), 2019,Biodiversity, a pressing need for action in Oceania. Noumea  2019, Presses Universitaires de la Nouvelle-Calédonie (PUNC), Noumea, New Caledonia, 64 p.

Appel à communication pour le colloque interdisciplinaire Vulnérabilités du patrimoine récifal

Capture decran 2019 09 13 a 09.26.54

 

Fin du dépôt de communication: 30 septembre 2019

Les notions de « vulnérabilité » et de « patrimoine » sont polysémiques et transversales à de nombreuses disciplines qui s’en sont emparées pour éclairer autrement leurs sujets d’étude confrontés à de nouveaux enjeux (changement climatique, globalisation économique et culturelle, crise écologique). Le patrimoine récifal est d’abord un patrimoine naturel qui comprend les divers habitats souvent dégradés, la diversité spécifique et le patrimoine génétique des espèces récifales qui se modifient, notamment sous l’effet d’exploitations sélectives dues aux changements d’usage perturbant le fonctionnement des réseaux trophiques. C’est également un patrimoine économique, culturel et identitaire – matériel ou immatériel – qui forme les représentations et le territoire des populations locales englobant l’espace terrestre et marin. C’est aussi un patrimoine mondial de l’humanité dont l’émergence a déplacé la sphère de la gouvernance, du local et du national vers l’international.

Ce colloque s’adresse à toutes les disciplines et vise à mettre en question les interactions entre récifs et sociétés via deux principales thématiques/perspectives :

  • vulnérabilités et/ou résiliences des socio-écosystèmes récifaux (climatique, biologique, écologique, économique, socio-politique, etc.);
  • processus de construction d’une gouvernance et d’une gestion multi-scalaires des récifs (patrimonialisation, valorisation, conservation, etc.).

L’objectif principal de colloque est double :

  • Réunir différents réseaux de chercheurs face à leur éclatement institutionnel, géographique et disciplinaire avec une séparation des équipes de recherches dédiées aux sciences de l’Homme et aux sciences de la Nature ;
  • Faciliter un dialogue interdisciplinaire autour de cette problématique transversale et dépasser le clivage entre approches qualitatives et quantitatives pour débattre, en particulier, de la question de la
    «pression anthropique» dont se sont emparées les sciences de la Nature et du conflit entre exploitation et conservation et ses enjeux.

Télécharger l'appel à communicaiion

Colloque organisé par les UMR MARBEC, ESPACE-DEV, GRED ET ENTROPIE


Date et Lieu :

Montpellier, 10-12 décembre 2019 - Maison des Sciences de l’Homme (MSH-Sud)

Dates clefs:

Fin du dépôt de communication: 30 septembre 2019

Notification d'acceptation : 15 octobre 2019

Mise en ligne du programme définitif: octobre 2019

 

(RE] ECOUTER] l'interview de Laurent Durieux - France inter

Capture du2019ecran 2019 09 12 a 09.37.57Laurnet Durieux, géographe à l'UMR Espace-Dev a participé à l'émission La tête au carré sur France Inter vendredi 6 septembre à 14h20. Cette interview a été réalisée  dans le cadre du Climax Festival !

http://bit.ly/2lKoPEQ

Plus d'informations sur le Festival Climax

 

 

 

 

 

© Getty / Cameron Davidson

Climax Festival - Conférence Conférence "Arracher les arbres, déraciner les existences" - Intervention de Laurent Durieux

Capture du2019ecran 2019 09 12 a 10.08.42

Dans le cadre du Festival Climax 2019 (Bordeaux - 5-8 septembre), Laurent Durieux a participé à la Conférence "Arracher les arbres, déraciner les existences" le jeudi 5 septembre de 15h30-17h00

Arracher les arbres, déraciner les existences - CONSÉQUENCES DE LA DÉFORESTATION

Il est un incendie qui partout ravage les forêts du monde. Dès lors l’arrachement des arbres fait écho à un déracinement collectif. De quel phénomène “déforestation” est-il le nom ? Quel en est l’ampleur ? Quels en sont les impacts sur le climat, la biodiversité, le système-Terre ? Comment la conception “moderne” de la nature influence-t-elle cette dynamique ? Comment y faire face ?

  • Nicolas Thierry, Élu EELV, Vice-Président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge de l’envi- ronnement et de la biodiversité. Auteur de “Se réconcilier avec le vivant”
  • Gilles Boeuf, Biologiste français, Président du Muséum National d’Histoire Naturelle de 2009 à 2015
  • Eric Constantin, Directeur agence Landes Nord Aquitaine, délégué région Nouvelle Aquitaine à l’ONF (Office National des Forêts)Animée par Nicolas Bourcier, Journaliste et auteur du livre “Les Amazoniens en sursis”
  • Laurent Durieux, Géographe à l'UMR Espace-Dev, anicen membre de l'INPE

 

Pour regarder la conférence : https://www.facebook.com/umrespacedev/

 

Soutenance de thèse - Savio BARROS DE MENDONçA - jeudi 05 septembre 2019 à 9h00 - Maison de la Télédétection - Montpellier

thesard

Sávio BARROS DE MENDONçA soutiendra ses travaux de thèse intitulés "Modèle conceptuel d'évaluation de l'impact de l'innovation - basé sur des études de cas des organisations de recherche agricole en France, Brésil et Australie " dirigés par ANNE-ELISABETH LAQUES, le jeudi 05 septembre 2019 à 9h00, salle Silva, Maison de la Télédétection à Montpellier.

Composition du jury:

Mme Anne-Elisabeth LAQUES, Institut de Recherche pour le Développement - IRD, Directeur de thèse

 M. Moïse TSAYEM DEMAZE, Le Mans Université, Rapporteur

M. Jean-Philippe TONNEAU, CIRAD, Examinateur

M. Francisco RAMOS DE SOUSA, Université Fédérale de Pernambuco - UFPE, Rapporteur

M. Gilbert DAVID, Institut de Recherche pour le Développement - IRD, Invité

Résumé :

La recherche en agriculture a un rôle important à jouer pour la population mondiale si on la considère comme un domaine stratégique pouvant fournir des connaissances ainsi qu´une base technologique à la production agricole. Ce secteur génère des extrants, des résultats ayant des impacts spécifiques dans les zones rurales, les filières agricoles, l'économie, la société et l'environnement. La recherche et l'innovation agricoles représentent un élément clé pour permettre d´atteindre les objectifs du développement durable imposés par les Nations Unies (ODD), en particulier les ODD 2 et 12 – c´est-à- dire réduire les inégalités sociales, éliminer la faim et accroître durablement la production alimentaire. Ainsi, l'évaluation de l'impact dans le domaine économique, politique, social et environnemental des recherches et des innovations devient fondamentale dans un objectif de recherche croissante de la durabilité des pays et de la planète. Les bailleurs de fonds, les institutions supérieures de contrôle, le parlement, le gouvernement, les producteurs, les filières agricoles, les consommateurs et toute la société civile ont besoin de transparence, d'efficacité et d'efficience de la part des organismes publics : ils doivent démontrer un retour sur investissement public, un impact positif sur l'économie et la société, tout en minimisant les impacts négatifs sur l'environnement. L'objectif principal de cette thèse est donc de répertorier les approches théoriques et pratiques déjà réalisées pour l'évaluation d'impact, en particulier en se penchant sur les expériences de quatre organismes de recherche, et de développer un modèle conceptuel du système de gestion de l'évaluation d'impact de l'innovation, en particulier un modèle qui sera applicable aux organismes de recherche agricole. Nous adoptons une méthodologie basée sur la revue de littérature, quatre cas d'étude comparative d'organismes de recherche agricole (le Cirad et l´Inra en France, l´Embrapa au Brésil, et le CSIRO en Australie). Les contributions innovantes de cette thèse sont : I. La construction d'un modèle conceptuel d'un système de gestion de l'évaluation d'impact basé sur le processus d'innovation ; II. Le modèle du système de l'évaluation d'impact d'innovation considérant une vision transversale de durabilité, intégrant les dimensions environnementale, sociale, politique et économique ; III. Le système d'analyse d'impact de l'innovation reposera sur un processus unique de gestion, notamment concernant les étapes d'évaluation ex ante et ex post selon leur temporalité respective ; IV. La gestion du processus de l'innovation et de l'évaluation d'impact prévoyant l'insertion d'approches comportementales telles que les concepts d'holisme, de constructivisme et de transdisciplinarité. Cette thèse présente donc une approche originale car fournissant un outil de gouvernance à la recherche, tout en mettant un accent innovant sur la gestion de l'impact ex-ante et ex-post. Elle aide les organisations de recherche et d'innovation à fournir chaque fois plus de solutions durables dans le cadre de leurs missions institutionnelles, et contribuant ainsi à participer aux objectifs de développement durable de l'ONU pour aller vers une agriculture plus productive et plus durable.

Lieu :
Maison de la Télédétection
500 rue Jean-François Breton,
34093 Montpellier

f t g m

Connexion intranet

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
UMR ESPACE-DEV
France : Maison de la télédétection - 500 rue JF Breton - 34093 Montpellier cedex 5
Tél : 04 67 55 86 05 - Fax : 04 67 54 87 00
Guyane : IRD - 0.275 Km Route de Montabo - BP 165 - 97323 Cayenne cedex
Nouvelle-Calédonie : Centre IRD Anse Vata - BPA5 98848 Nouméa Cedex
Réunion : Université de la Réunion
15 avenue René Cassin - BP 7151 - 97715 Saint-Denis Messag cedex 9